Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Le club

Le club


groupesToute l'association

 
 
                   
     Le Décines Meyzieu Athlétisme est un club permettant la pratique de l'athlétisme sous toutes ses formes, en compétition ou en loisir et ouvert à tous, athlètes confirmés ou débutants.

Des entraîneurs diplômés sont à la disposition des adhérents pour leur apprendre les bons gestes dans toutes les disciplines de l'athlétisme : courses, sauts, lancers.

Plusieurs conditions sont nécessaires pour adhérer :

  • préparer son sac pour l'entraînement sans contraintes et avec le sourire,
  • avoir envie de rejoindre un groupe qui saura s'entraîner avec sérieux mais aussi rire pour passer d'excellents moments ensemble,
  • s'enrichir avec ce que pourra lui apporter l'autre.

Au DMA les entraînements et compétitions se déroulent dans un esprit de progrès et de convivialité pour pouvoir aimer à se retrouver ensemble.

          Histoire du club : version Décines par Rolland Schroll

 

CSD 1968-1978

            La Section Athlétisme du Club Sportif de Décines (omnisports) a été créée en 1968 par MM Xerri, Torgue, Genève, Baumgartner et Jean-Marie Rondwasser, premier président.

            En 1971, le CSD devient un club FFA (3 athlètes classés), organise une compétition sur piste le 1er mai, qui durera jusqu’en 1981 et le premier Cross du Mamelon, qui dure toujours, sans interruption.

            De 1971 à 1978, MM Xerri, Torgue et Genève se succèdent comme présidents.

   

CSD 1978-1989

            A partir de 1978 sous la présidence de Louis Darcet et avec pour entraîneur Georges Pichon,le CSD franchit un palier avec des records du Rhône et du Lyonnais, des qualifications individuelles et par équipes aux Interrégionaux de cross.

            En 1980, les 100 points FFA sont dépassés pour la première fois et Michel Castagnet est le1erqualifié du club à un championnat de France sur route (marathon). De nombreux athlètes du club, ensuite, feront de même sur toutes distances

            En 1981 arrivent au club Patrick Fluixa et Rolland Schroll qui entrent dans l’équipe dirigeante dès l’année suivante.

            En 1982, Bruno Darcet est le 1er qualifié à un championnat de France sur piste en triple saut espoir.

            En cross c’est Colette Bovero qui inaugure la liste en 84. Elle récidivera souvent, avec Marie-Thérèse Nancy (cadette) en 87, avec Henri Mascarell en 89.

            En 1985, Jean-Paul Dolard fait ses débuts d’entraîneur au CSD.

            En 1987, le CSD accueille Philippe Barré, déjà dirigeant et jury fédéral dans son club précédent.

            En 1988, le CSD aligne pour la première fois une équipe interclub masculine en Excellence du Lyonnais.

 

CSD 1989-1996

            En 1989 Louis Darcet, Mauricette Rome (secrétaire) et Joseph Sapin (trésorier) démissionnent. Jacques Corrochano devient président, avec Philippe Barré (vice-président), Rolland Schroll (secrétaire) et Thérèse Laboureur (trésorière), qui sera relayée en 94 par Philippe Sabatier.

            Le CSD continue sa progression. En 91, Guillaume Schroll devient le 2ème qualifié à un championnat de France sur piste, encore en triple saut (junior en salle) où il est finaliste (5ème). Il se qualifie aussi en été (TS et hauteur). Il sera ensuite régulièrement dans des championnats de France, (même sous d’autres couleurs), en triple saut, hauteur, décathlon et longueur. Il sera aussi le premier athlète du club à être classé N2 et à participer à des championnats de France senior (N2).

            En 1992, une équipe féminine interclub s’ajoute à l’équipe masculine.

            En 1993, il y a pour la première fois 3 qualifiées au championnat de France de cross : Colette Bovero encore, Ginette Baudrand et Pauline Schroll qui, de 91 à 98, participera à la majorité des championnats de France de cross et de 800m en été.

            En 1994, le CSD dépasse les 200 points FFA, mais Philippe Barré quitte le club (mutation professionnelle).

            En 1996, 3 qualifiées au championnat de France jeunes : Pauline Schroll (800), Adeline Franger (100), Virginie Fluixa (Perche), première féminine du club classée N2.

 

CSD 1996-1999

            En 1996, Patrick Fluixa devient président et Marc Sarat trésorier ; Rolland Schroll reste secrétaire.

            En 1997, Patrick Bonvarlet arrive au club, aussitôt athlète-entraîneur-dirigeant. Virginie Fluixa (perche) et Adeline Franger (200) sont de nouveau au championnat de France. Cette année là, Martin Sarat, qui brillait depuis l’école d’athlétisme, fait sa première apparition au niveau national avec les Pointes d’Or. A partir de cette année, les qualifications à des championnats de France, piste et cross, se multiplient.

 

CSD-FJEPM 1999-2002

             En 1999, Patrick Fluixa et Marcel Combépine mettent en place une entente entre les 2 sections qui permet de réunir les compétences des équipes dirigeantes, d’avoir des résultats d’équipes dans certaines catégories, de permettre aux meilleurs athlètes du FJEP de participer aux interclubs. Marc Sarat devient secrétaire du CSD et Janine Bazin trésorière.

            Dans cette période, l’athlète phare de cette entente est Martin Sarat. 4 fois de suite qualifié à la finale nationale des Pointes d’Or, 2ème en 2000, il est entraîné par Guillaume Schroll dans le groupe d’épreuves combinées. En 2001, il obtient le premier titre de Champion de France du club, au 320m haies et la 2ème place à l’ennéathlon. L’année suivante, il est champion de France, hiver et été, en épreuves combinées, et détient le record de France du décathlon cadet.

            En 2001 arrive au FJEP l’athlète-entraîneur Bastien Perraux.

 

CAD-FJEPM 2002-2008

            En 2002, le CSD quitte le club omnisports et devient le CAD. L’entente Décino-majolane continue ; Thierry Breisack succède à Marcel Combépine à la tête du FJEP. Patrick Bonvarlet remplace Marc Sarat au poste de secrétaire du CAD.

            En 2002 sont dépassés pour la première fois les 300 points FFA.

            Martin Sarat se distingue, encore champion de France et premier sélectionné du club dans des équipes de France FFA. Une autre athlète du club se met en évidence, Martine Bertin, qui est membre de l’équipe de France de 24 h de 2005 à 2007.

            A partir de 2004, le CAD a chaque année une équipe qualifiée au Championnat de France Interclubs Jeunes. Cette année-là, Matvei Gaschet est qualifié au Championnat de France de cross cadet ; il sera ensuite très souvent qualifié sur 800m, en salle et estival, et de nouveau en cross.

            En 2006, Bastien Perraux devient le premier salarié du club.

            En 2007, 2 athlètes du club sont 3èmes au Championnat de France Jeunes : Elea Diarra (300m cadette) et Claire Navez (1500m espoir).

            En 2008, Elea est encore 3ème, cette fois au 400m junior, mais Claire cumule des résultats de haut niveau : première championne de France Elite du club au 1500m en salle, vice-championne de France de cross court et championne de France espoir de 1500m. Toutes 2 sont sélectionnées en équipe de France de leur catégorie.

 

            En 2008, la section athlétisme du FJEP quitte à son tour le club omnisports. Patrick Fluixa et Thierry Breisack, avec l’accord des adhérents et des municipalités, préparent la fusion des 2 clubs, qui va donner naissance au Décines Meyzieu Athlétisme en septembre 2008. Patrick Fluixa ayant été victime d’un grave accident, c’est Bernard Durousset qui préside aujourd'hui le DMA, assisté par Eric Gaschet (vice-président), Patrick Bonvarlet (secrétaire), Janine Bazin (trésorière).   

 

Histoire du club : version Meyzieu par Marcel Combépine

 

L’athlétisme a vu le jour à Meyzieu grâce à Monsieur BOCCARD

La section athlétisme du FJEP a été crée le 13 avril 1977.

Après le refus d’être rattaché à l’U.S.M. Foot et au C.O.S.M, le bureau s’est rapproché du FJEP.

Le premier bureau était composé :

 

         *   Président Monsieur TOUBAS (6 mois) puis Mr BARBISAN

         *   Secrétaire Monsieur CROZET

         *   Trésorier Monsieur PUGET

       *  Les entraîneurs : Monsieur NAVARRO, Monsieur BARBISAN

 

La cotisation annuelle était de 22 à 30 francs.

 

L’école d’athlétisme concernait les 8/12 ans. A l’époque, Jeunesse & Sports déléguait des éducateurs le mercredi de 14 h à 16 h.

 En hiver, l’utilisation de la salle polyvalente de la Roseraie se faisait le jeudi de 18 à 20 h 30.

 Le matériel a été commandé par la Mairie, et en attendant, le collège des Servizières prête le sien.

 Le club était affilié à la FFA et à l’UFOLEP.

 Au 6 avril 1978, il y avait une première liste de 13 licenciés.

 Installation du sautoir à la perche le 5 octobre 1978

 Organisation du cross départemental UFOLEP le 9 décembre 1978 autour du lac d’Emprunt. (+ de 250 participants)

 En 1981, hausse sensible des licenciés (40)

En 1983, la progression des licenciés se poursuit : 70 licenciés UFOLEP et 16 FFA

1984/1985 : 74 UFOLEP – 15 FFA

1985/1986 : 80 UFOLEP – 38 FFA

1986/1987 : 61 FFA (41 garçons – 20 filles)

1987/1988 : 63 FFA - FAYARD est qualifié au championnat de France de cross – les benjamins finissent premiers par équipe au cross de VOLVIC

Durant cette période, de 1977 à 1989, ont été présidents : 

  • Monsieur TOUBAS

  • Monsieur BARBISAN

  • Monsieur PUGET

  • Monsieur CROZET

  • Monsieur TISSOT

De 1989 à 2002 Monsieur COMBEPINE

  • De 2002 à ce jour Monsieur BREISACK (jusqu’à la création DMA)

En 2000 Monsieur FLUIXA (Président du CDS Athlétisme) et Monsieur COMBEPINE ont œuvré pour faire une entente entre les deux clubs de Décines et de Meyzieu.

En 2008, les bureaux de Décines et de Meyzieu ont décidé de ne créer qu’un seul club intitulé DMA – Décines Meyzieu Athlétisme.

 

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

05
oct.
2017-10-05T19:45:00+0200
2017-10-05T21:00:00+0200

Apéro Des Nouveaux

groupesToute l'association
11
nov.
2017-11-11T00:00:00+0100
2017-11-11T00:00:00+0100

La course des Irréductibles de...

groupesToute l'association

FACEBOOK

L'EDITO du président

Le DMA reste en N1B !

 

C’était l’objectif collectif de l’année, après la joie de la montée l’an dernier, tout le DMA s’était mobilisé pour donner le meilleur ce dimanche 22 mai 2017. Car monter en N1, c’est une chose, y rester, c’est autre chose. 

Histoire, fierté, solidarité.

En tant que président, j’éprouve de la fierté et beaucoup d’émotion après notre 4ème place avec un total record de 53 448 points. Nous seulement, nous restons en N1, mais en plus nous avons montré un très beau visage, conquérant et solidaire. Une belle pensée pour tous ceux qui ont œuvré pour en arriver là, tous les dirigeants historiques de Décines et Meyzieu avec une pensée particulière pour Patrick Fluixa et Rolland Schroll, que nous aurions aimé voir au bord du terrain, sans oublier Marcel Combépine qui oeuvrait encore en tant que Jury. Que de chemin parcouru en quelques années. Je ne peux que me réjouir du mariage plus que réussi entre les clubs de Meyzieu et Décines en 2008. Aujourd’hui, c’est sûr nous ne faisons plus qu’un. Les interclubs représentent tellement bien ce sentiment d’appartenance à un club avec les athlètes de toutes les disciplines tendus vers un seul objectif, les jeunes, les moins jeunes, les jurys, les coachs, les dirigeants, les supporters.

Une progression exceptionnelle!

Notre DMA faisait envie dimanche, et je ne doute pas que nous allons continuer à progresser pour aller chercher la N1A dans les années qui viennent. Sans prétention, en continuant à gravir l’escalier marche après marche.  Toute l’équipe dirigeante et les coachs vont continuer à œuvrer pour amener le DMA encore plus haut. Dans cette équipe, nombreux étaient les jeunes formés au club, et c’est une belle satisfaction de les voir sous nos couleurs pour cette compétition au plus haut niveau. Les satisfactions ne doivent pas masquer nos points faibles qui restent les sauts et les lancers, deux secteurs où nous devons trouver des solutions pour faire émerger des groupes d’entraînement et des talents. Pour cela, bien évidemment, nos moyens doivent augmenter. Les moyens, nous en aurons aussi besoin pour nous déplacer, car l’an prochain nous pourrions matcher à Strasbourg ou à Besançon. Le budget pour déplacer une équipe : 15 000€ !!!

Décines et Meyzieu: nous avons besoin de +

Alors bien-sûr, nous continuerons à solliciter les municipalités de Décines et Meyzieu que nous représentons, malgré les excellentes relations que nous entretenons, la progression du DMA n’est pas suffisamment prise en compte pour nos subventions. Par rapport à nos concurrents de N1, elles restent très en deçà de la moyenne. J’ai déjà pointé dans la presse mon incompréhension par rapport aux critères que nous remplissons chaque année dans les dossiers de subvention. Je peux vous le dire : ces critères ne sont pas pris en compte et je le regrette ! Aujourd’hui le DMA fait partie des 50 meilleurs clubs français d’athlétisme ! Si nous voulons continuer dans notre dynamique, nos municipalités devront prendre en compte notre travail ! L’athlétisme est un sport d’excellence, mais aussi un sport pour tous ! J’attends des signaux forts pour nous témoigner la reconnaissance dont nous avons besoin. Les félicitations, c’est bien… Mais aujourd’hui notre reconnaissance passera aussi par les subventions de fonctionnement, les seules qui nous permettront de travailler sur l’avenir. 

 

Maintenant, place aux championnats individuels pour lesquels tous les athlètes ont leurs objectifs, du championnat du Rhône aux championnats du monde ! Je vous souhaite toute la réussite possible !

 

Bon athlé à tous.

 

Calendrier